Les signes et symptômes de l’inflammation

Découvrez quelles sont les cinq principales caractéristiques de l’inflammation.

Les signes peuvent être observés ou mesurés objectivement (comme l’enflure et la fièvre), alors que les symptômes sont subjectifs et seule la personne qui les ressent est consciente de leur présence et de leur gravité (comme c’est le cas pour la douleur).

Les signes et symptômes de l’inflammation sont :

  • les rougeurs
  • la chaleur
  • l’enflure
  • la douleur
  • la dégradation d’une fonction

Les cinq signes et symptômes de l’inflammation ne sont pas toujours tous présents; certaines personnes en ressentent seulement un ou deux. Selon le cas, ils peuvent être assez graves pour qu’il soit difficile de faire des mouvements aussi simples que se lever d’une chaise, ou si subtils qu’ils sont à peine perceptibles.

L’inflammation chronique peut entraîner un syndrome de douleur myofaciale.

Douleur et inflammation

La douleur associée à l’inflammation peut se manifester de différentes façons. Selon le degré d’inflammation, on peut la décrire comme une raideur, un malaise, un élancement, un pincement ou encore une douleur lancinante ou agonisante.

Lorsqu’une blessure survient, les tissus touchés envoient un signal électrique de douleur au cerveau, ce qui déclenche la sécrétion de substances chimiques (les prostaglandines), laquelle provoque une enflure de ces tissus. L’enflure exerce une pression sur les terminaisons nerveuses sensibles, qui entraîne une augmentation de la douleur.

Soulagement des symptômes

Il y a différentes options de traitement de l’inflammation. Parfois, des mesures simples comme la mise au repos de la région touchée ou la prise d’un médicament pour soulager les symptômes suffisent. Dans des cas extrêmes, une chirurgie peut être nécessaire pour traiter un problème sous-jacent, comme une blessure.

L’ibuprofène agit en bloquant les effets des enzymes nécessaires à la production des prostaglandines (substances responsables des malaises associés à l’inflammation).

Lorsque vous recherchez un médicament pour traiter les signes et les symptômes de l’inflammation, il importe de sélectionner un produit dont les bienfaits ne se limitent pas au soulagement de la douleur. Les médicaments anti‑inflammatoires non stéroïdiens, communément appelés AINS, soulagent la douleur causée par l’inflammation en agissant au niveau chimique. L’ibuprofène est l’un des AINS les plus utilisés.

L’ibuprofène agit en bloquant les effets des enzymes nécessaires à la production des prostaglandines (substances responsables des malaises associés à l’inflammation). Cette baisse du taux de prostaglandines entraîne une diminution de la douleur.